Découvrir et maîtriser les nouvelles compétences digitales, c’est pas simple pour tous les salariés d’une entreprise. Les digital natives eux sont nés avec ces technologies. Ils maîtrisent le digital mieux que toutes les autres générations qui les ont précédés.

C’est à partir de ce constat qu’est né le « reverse mentoring« , traduisez : les digital natives forment des cadres ou autres collaborateurs, aux nouvelles compétences du digital. Ils deviennent ainsi des mentors qui supervisent et forment des mentorés.

Quand un collaborateur sénior apprend d’un jeune employé

Le reverse mentoring – autrement nommé monitorat inversé – est une pratique à travers laquelle de jeunes employés (les mentors) ou personne extérieur à l’entreprise, transmettent aux hauts cadres et aux dirigeants d’entreprise (les mentorés) leurs connaissances et leur savoir-faire dans le domaine du numérique.

Ce dispositif a d’abord été utilisé il y a une vingtaine d’années pour sensibiliser les collaborateurs séniors aux usages d’Internet. Son utilisation est plutôt orientée aujourd’hui vers l’initiation du personnel cadre dont les compétences digitales ne seraient pas jugées suffisantes à l’usage des nouvelles technologies digitales, les réseaux sociaux (LinkedIn, facebook, Instagram, etc.) et les applications mobiles également.

Une relation de confiance peut s’établir entre les deux générations à condition qu’un programme de formation bien structuré, répondant aux attentes du mentoré, ait été mis en place.

Les collaborateurs juniors proposent leur soutien volontairement, en fonction de leur champ de compétences dans le domaine des technologies numériques. Mais ne devient pas mentor qui veut, les critères de sélection étant particulièrement stricts. Une formation additionnelle est souvent offerte aux mentors en vue de perfectionner la maîtrise de leur sujet et la transmission de leur savoir en suivant un plan précis.

Les avantages rattachés au reverse mentoring

Ils sont nombreux, nous vous en présentons quelques-uns.

  • Encourager le développement des compétences digitales de façon innovante;
  • Favoriser les échanges intergénérationnels;
  • Valoriser le jeune mentor au sein de l’entreprise par le développement de nouvelles qualités, l’approfondissement de son savoir initial, son implication et son sens de l’engagement;
  • Contribuer à élargir le réseau professionnel du mentor et à étoffer son curriculum vitae;
  • Moderniser les modes de pensées du mentoré pour les dynamiser;

Découvrez d'autres articles

Mentions légales © Copyright