visu-blog-rediger-article-optimise-pour-referencement-seo

Comment rédiger un article optimisé pour le référencement SEO ?

Pour gagner votre place sur internet, il ne suffit pas de rédiger un article de qualité. Vous devez respecter des règles liées au référencement pour que votre article soit indexé par les moteurs de recherche.

Sans le respect de ces règles, vous diminuez vos chance de gagner en trafic et donc en popularité.

Heureusement, nous allons voir les points essentiels à respecter pour optimiser votre article et son référencement SEO.

Les balises titre pour hiérarchiser les informations et améliorer le référencement

Les balises servent à hiérarchiser les différentes sections de votre contenu. Souvent, on parle de balise titre pour définir les parties et les sous-parties.

Par exemple, le titre principal de votre article possèdera la balise TITRE 1, aussi appelée H1.

Seul le titre de votre article (ou de votre page) doit posséder cette balise H1.

Vient ensuite les TITRE 2, aussi identifié comme H2. Ces titres sont réserves aux principales parties de votre article.

Logiquement, dans la continuité de la hiérarchie vient s’ajouter les TITRE 3, ou H3. Ils servent à compartimenter des sous-parties dans une section plus générale.

Vous l’aurez compris, on peut aller jusqu’au TITRE 6, soit H6, avant de parler de simple paragraphe.

Voici un schéma qui sert d’exemple pour vous approprier les utilisations de balise titre.

schema-balises-titres-SEO

Comme vous pouvez le voir, le titre H1 est représenté en rouge, suivi d’un paragraphe introductif.

Les titres principaux (H2) sont signalés en jaune, tandis que les titres secondaires sont identifiés en bleu (H3).

Les balises titres permettent aux robots de Google d’indexer correctement vos contenus. Sans cette hiérarchisation, Google ne peut pas vous mettre dans une case et vous perdez ainsi de l’intérêt à ses yeux.

Au-delà de l’aspect technique, les titres sont utiles pour la bonne lisibilité du texte.

La lisibilité de votre article est importante

Vos articles ne servent pas à décorer votre site : ils sont là pour engager les visiteurs et attirer du trafic via des mots clés.

Si votre article est difficile à lire, les visiteurs n’iront pas jusqu’au bout de la lecture (ce qui a des conséquences sur votre référencement. Plus sur ce sujet dans un instant).

Mais aussi, Google vous enlèvera des points car l’ergonomie que vous proposez n’est pas au rendez-vous.

Alors comment faire pour rendre mon article lisible ?

Voici quelques conseils pour améliorer la lisibilité de votre article.

  • Veillez à écrire des phrases assez courtes.
  • Evitez les longs paragraphes. Privilégiez des retours à la ligne fréquents. Dans l’idéal, vos paragraphes ne dépassent pas les 3 à 4 lignes.
  • Supprimez les répétitions de mots qui ne sont pas agréables lors de la lecture
  • N’oubliez pas de mettre les mots importants en gras
  • Ajoutez un sommaire cliquable pour que le lecteur puisse se rendre immédiatement à la partie qui l’intéresse
  • La hiérarchisation de vos sections sert aussi à la lisibilité de l’article
  • Choisissez correctement la taille de votre police d’écriture. Ni trop grande, ni trop petite : faites le choix d’une police située entre 12 et 16 pixels pour vos paragraphes

Si vous appliquez ces quelques conseils simples, vous verrez que vos articles invitent davantage à la lecture. D’ailleurs, il s’agit d’un facteur à prendre en compte lorsque l’on s’intéresse au temps de lecture.

Le temps de lecture : une métrique associée au référencement

Voici une métrique à prendre en compte, bien que vous n’ayez pas un moyen d’action direct dessus.

Le temps de lecture correspond au temps que le visiteur passe sur votre page (dans cet exemple, sur un article). Votre objectif est donc d’augmenter ce temps de lecture, car Google valorise les pages qui conservent le visiteur assez longtemps. Pour Google, il s’agit d’un signe d’intérêt. En gros, c’est comme si le lecteur validait la pertinence du propos.

Mais ne vous trompez pas : faire un long article ne signifie pas que les visiteurs vont rester longtemps sur la page.

A vrai dire, il s’agit surtout de l’intérêt pour votre sujet qui va déterminer si le lecteur reste plus ou moins longtemps. Votre article risque de désintéresser vos lecteurs si vous racontez des choses banales ou trop répandues. L’idée est donc de surprendre votre lecteur et de lui apprendre des choses nouvelles.

Ainsi, vous avez beau écrire un long article, si celui-ci ne captive pas l’attention du lecteur, vous perdez des points SEO.

Privilégiez le croustillant, l’impactant, le réfléchi. Il vaut mieux rédiger un seul article de 1500 mots parfaitement maîtrisés, plutôt que trois articles bâclés à 500 mots chacun.

Les mots-clés déterminent votre positionnement sur le web

Votre article s’intègre parmi des millions d’autres résultats sur le web.

Votre intégration sera meilleure si Google constate que les mots-clés au sein de votre article correspondant à une requête potentielle des utilisateurs du moteur de recherche.

Vous devez donc être au clair sur les mots-clés que vous visez. Par exemple, cet article ici présent vise le mot-clé « référencement ». Nous mentionnons ce mot-clé à plusieurs endroits de cet article pour envoyer le signal aux robots de Google que nous parlons de ce sujet.

L’utilisation de votre mot-clé se fait dès le TITRE 1 (H1) et plus tard dans les paragraphes, TITRE 2 (H2), etc.

Si vous négligez cet aspect, encore une fois votre contenu ne sera placé dans aucune case, ne laissant ainsi aucune possibilité pour votre article de remonter à la surface sur certaine requêtes cibles.

Le mot-clé doit également figurer dans les méta-donnés de votre article : au sein de la description de l’article, éventuellement dans le lien (URL) et dans le « texte alt » des photos présentes dans l’article.

Le maillage interne

Toujours pour faciliter la navigation de vos visiteurs (et des robots de Google), les mots-clés que nous avons vus précédemment doivent s’intégrer dans un maillage plus grand. Concrètement, des articles avec des mots-clés similaires devraient être connecté par des « liens internes ». Par exemple, nous vous recommandons de poursuivre votre lecture avec cet article : SEO et SEO, deux stratégies qui se complètent.

Ce que vous venez de voir à l’instant est en réalité un lien interne, qui contribue à plus grande échelle au maillage interne du site internet.

Sans ce maillage, vos articles semblent détachés, déconnectés, sans lien particulier autour d’une thématique.

Veillez donc à toujours connecter votre articles entre eux.

Pour aller plus loin et faire exploser votre référencement SEO, consultez notre formation à ce sujet en cliquant ici.