L’intelligence artificielle appliquée aux réseaux sociaux

//L’intelligence artificielle appliquée aux réseaux sociaux

Imiter l’intelligence humaine à travers des procédés informatiques pour nous faciliter la vie au quotidien : nous en avons déjà de nombreux exemples autour de nous (GPS, informatique, reconnaissance vocale, météo…).

 

Nous vous proposons de découvrir quelques outils pour les réseaux sociaux  afin d’économiser de l’énergie humaine. Ces outils vous seront utiles pour gagner en efficacité et en temps.

L’automation pour la gestion des publications

Quel fonctionnement ? 

Vous disposez peut-être déjà de tableaux de bords, d’assistants personnels pour vous aider dans la gestion de vos réseaux sociaux.

Ces outils que nous abordons ici viennent vous proposent d’aller beaucoup plus loin, en vous suggérant des conseils personnalisés, à mettre en œuvre facilement.

Liés très souvent à vos comptes Facebook ou Twitter, ces outils d’automation vont procéder à l’analyse de vos publications en faisant remonter vos thèmes les plus fréquents, vos centres d’intérêts mais surtout, le profil de vos fans et leur taux d’engagement.

Qu’en retirer ?

Une grande liberté de travail puisque ces outils vont exécuter le travail à votre place :
remonter des liens susceptibles de vous intéresser
− proposer des contenus sur mesure

Ils deviendront vite vos meilleurs alliés pour publier sur les réseaux sociaux quand l’inspiration n’est pas au rendez-vous. La technologie idéale pour une communication et un marketing innovant.

Quelques exemples d’outils

Agorapulse : assistant pour la gestion des réseaux sociaux et tenu des calendriers.

Drum up : pour la gestion des réseaux sociaux et la curation de contenu sur Twitter, Facebook et Linkedin.

Beatrix app : assistant virtuel pour la gestion de contenu sur les réseaux sociaux.

Les insights social media : l’avenir du marketing

Comment fonctionnent-elles ?

De nouvelles plateformes qui s’intéressent directement à la social media intelligence. Elles analysent les dialogues, réactions, messages et autres données fournies des utilisateurs, afin de faire ressortir leurs comportements et leurs profils d’acheteurs. Un outil marketing plus que pertinent pour les marques.

Quel objectif ?

Agrandir et fidéliser sa communauté : en étudiant les tendances comportementales d’achat des ses clients actuels, l’outil permet également d’élargir cette analyse au plus large et d’atteindre également les clients potentiels. Il s’agira ensuite pour toucher ceux-ci de personnaliser la communication en direction de ce nouveau groupe.

Un marketing nouveau

Observer les comportements en collectant les metrics des utilisateurs va booster les campagnes digitales et ouvrir à la créativité. Analyser le temps de connexion, les publications regardées, le type de contenu privilégié, les réseaux consultés…, toutes ces données amèneront à revoir sa stratégie et à se réinventer régulièrement afin de s’adapter toujours mieux, aux besoins des usagers.

Les chatbots et la vente en ligne

Pour quoi?

Agent conversationnel virtuel, le chatbot permet d’instaurer une relation personnalisée avec le consommateur, entrant en contact avec lui au moment le plus opportun dans sa démarche de consommation et surtout d’achat qui est toujours la voie finale du chatbot.

chatbot

De quelle manière

Votre assistant virtuel va vous guider, selon votre profil social bien étudié via une série de questions
pointues, vers des produits ou prestations quasiment sur mesure et ce 24h/24 et 7j/7 et dans n’importe quelle langue.

Il est prédit que dans un proche avenir, seul un tiers des échanges avec le service client nécessitera une intervention humaine. Le chatbot prendra le relais pour répondre aux questions des consommateurs de manière quasi simultanée.

Des exemples

Le modèle de communication étant la conversation, il peut y avoir des échanges écrits, des échanges oraux ou des échanges hybrides selon l’application utilisée.

Tout le monde connaît Facebook Messenger (pour l’écrit), ou Alexa d’Amazon (la voix) ou encore Siri ou Cortana qui combinent voix et texte.

Les développeurs cognitifs

Pour quoi?

Pour maîtriser cette intelligence artificielle qui crée et véhicule quantité d’information stratégique, mieux vaut faire appel à des professionnels : les « développeurs cognitifs ».

C’est au sein même des agences de communication et en collaboration avec les marques qu’ils pourront apporter leur valeur ajoutée en termes de conseil et de prescription.
En plus des outils d’analyse marketing préexistants, ils retranscriront les opinions et processus de décision des consommateurs.

Quel objectif

Comme leur nom l’indique, le but des développeurs cognitifs est d’arriver à un marketing cognitif c’est-à-dire individualisé et non plus personnalisé.

Voilà encore une étape de franchie : nous sommes dans le sur-mesure. La technologie du digital est encore une fois révolutionnée pour faire du marketing un outil toujours plus puissant.

Dans les applications informatiques cognitives ot aborde d’abord les données, qui permettront ensuite de guider la logique. À l’inverse des applications traditionnelles connues où la logique et le code guident la formalisation des données.

Des applications

Les cadres de Microsoft ont annoncé qu’environ 568.000 développeurs dans 60 pays se servent aujourd’hui de Microsoft Cognitive Services. Il s’agit de 29 APIs, dont 12 en disponibilité générale (et le reste en préversions).

Ainsi, les outils Microsoft permettent aux utilisateurs de fournir leurs propres données à travers diverses interfaces de développement, pour créer des services encore plus personnalisés.

 

L’interface Video Indexer par exemple propose de détecter les mots, identifier les visages et les émotions à travers des insights.

Watson conversation d’IBM est un outil professionnel qui combine l’apprentissage par machine, la compréhension du langage naturel et les outils de dialogue intégrés pour créer des flux de conversation.

 

L’intelligence artificielle revient donc en force, déterminée à profiter de ces avancées technologiques pour développer des applications tous azimuts, y compris pour la gestion des réseaux sociaux.

N’oublions pas que les progrès de l’intelligence artificielle peuvent aussi faire progresser la connaissance du cerveau. Pour être rassurés, n’oublions pas qu’aux côtés d’autres techniques, un point d’honneur est mis au développement de systèmes qui sauront apprendre et raisonner, au service des humains.

By |2017-09-27T08:57:22+00:00septembre 27th, 2017|Actualités|