Vous avez déjà entendu parler de community management et du rôle du Community Manager, mais vous n’y voyez pas très clair encore à propos de sa véritable utilité.
Vous avez besoin de quelques informations précises sur l’exercice de ce métier soit pour embaucher vous-même un Community Manager, soit pour envisager de vous former à cette fonction si complexe.

Le Community Management : késako ?

Le community management est un nouveau métier en plein essor, qui a vu le jour avec l’avènement des réseaux sociaux.
Le métier de Community Manager qui en découle, est un métier très complexe et difficilement qualifiable en quelques mots. Je m’ose tout de même à un petit raccourci pour le moment, afin de pouvoir mieux vous détailler les choses dans cet article.

Considérez pour le moment que le community manager est une personne en charge de la visibilité de l’entreprise sur le Web et plus particulièrement sur les réseaux sociaux (définition LARGE pour le moment).

Un community manager multi casquettes et spécialiste dans plusieurs domaines

Avant tout ce que vous devez savoir à propos du community management, c’est que ça ne s’improvise pas. Les gens ont tendance (à tort) à croire que communiquer sur les réseaux sociaux est à la portée de tous, mais il n’en est rien.
Quand j’annonce la notion de « complexité » et de « spécialisation » je ne blague pas.
Le Community Manager est un spécialiste de sa discipline.

Il est chargé de développer l’image de marque d’une entreprise sur le Web et particulièrement sur les réseaux sociaux.
Il doit donc au préalable établir une stratégie de communication digitale adaptée à la marque ou à l’entreprise en particulier, donc c’est déjà un expert du ciblage.
Il déploie ensuite et développe une présence sur les réseaux sociaux pour accroître toujours la visibilité de l’entreprise. C’est donc également un expert de la création et de la gestion/animation de communauté sur les médias sociaux, et croyez-moi, ce n’est pas une mince affaire.

Il ne déploie pas sa stratégie au fil de ses envies - il anticipe et définit des objectifs clairs à atteindre avant toutes les actions qu’il met ensuite en place pour les atteindre.
Il ne publie pas simplement du contenu au hasard. C’est un stratège et chacune de ses actions est sous-tendue par un but clair.

Il mène des actions de veille afin de cibler au mieux les besoins de sa communauté et d’anticiper la moindre de ses envies. Il suscite des questions, favorise les échanges, répond aux utilisateurs et récolte leurs avis : il fait le lien entre les clients et la marque et finalement humanise cette dernière au travers de nombreuses actions.

Il mesure son audience et les retombées multiples pour un bon retour sur investissement (ROI). Il change de stratégie en fonction de ses résultats ou de sa cible, il s’adapte, fait preuve d’initiative et de créativité - il doit à ce sujet maîtriser les statistiques pour rendre compte de ses actions à tout moment (reporting).
Car oui, ses actions sont bel et bien mesurables ; mieux encore, il vous fera gagner de l’argent.

Le Community Manager maîtrise également le graphisme (un minimum), car il doit au quotidien produire des visuels attractifs et explicites pour sa communauté.
Il a pour mission de parler au nom de l’entreprise mais aussi de fidéliser sa communauté, et ce n’est pas quelque chose que l’on improvise.

Vous pouvez faire le test vous-même : essayez d’installer votre entreprise sur les réseaux sociaux et essayez ensuite de voir quelles sont les retombées.

Deux solutions : le DIY* & l’embauche d’un CM

Je vous propose deux solutions que n’ont formeront en fait qu’une seule.
Je m’explique.
La première étape possible est de vous former et d’assister à une formation autour du community management.
Cela vous permettra de démarrer correctement votre présence sur les réseaux sociaux en respectant les nombreuses étapes indispensables à une bonne visibilité.

La seconde étape sera de faire appel à un professionnel du community management.
Pourquoi ? Dans la masse de comptes sur les réseaux sociaux, si vous voulez réellement avoir un impact, sortir du lot et avoir un bon ROI sur les réseaux sociaux, vous devrez faire appel à un community manager (CM).
Seul un professionnel pourra vous permettre d’avoir une visibilité optimale et qualifiée (oui parce que le suivi de vos amis sur les réseaux sociaux ne vous apportera pas grand chose…) et de développer votre communauté autour d’un contenu pertinent et fédérateur.

C’est un vrai métier dans lequel on ne peut pas improviser, au risque de n’avoir pas ou trop peu de retours intéressants pour vous.

Alors OUI, il faut se déployer sur les réseaux sociaux, mais pas n’importe comment.

 *DIY = Do It Yourself : faites-le par vous-même. 

Notre formation au Community Management

Dans notre formation  « Le community management et les outils du Community Manager", nous abordons les points suivants :

  • Stratégie de communication Digitale.
  • Quel réseau social pour quelle utilité ?
  • Stratégie de publication (rédaction de contenu pertinent).
  • Fédérer, animer et modérer la communauté.
  • Mesurer les indicateurs de performances.
  • Stratégie de blogging.
  • Outils du community manager.

Pourquoi vous devez participez à cette formation ?

Parce que cette formation vous donne toutes les bonnes bases pour commencer à déployer votre stratégie sur les réseaux sociaux, et vous permettra ensuite de choisir le bon Community Manager pour développer votre activité.

Vous aurez la possibilité d’échanger avec les autres participants à propos de cette activité, mais également d’avoir les réponses d’une professionnelle à l’ensemble des vos questions concernant les réseaux sociaux.

Alors à la question : « Pourquoi faire du community management ? » la réponse est : parce cela va vous rendre visible sur les médias sociaux et qu’en second lieu, cela va réellement vous permettre de « vendre » votre activité.
À la question « Comment faire du Community Management ? » la réponse est : en se formant avant tout, et en faisant appel à un pro pour vous accompagner dans la démarche.
Communiquer sur les réseaux sociaux ne s’improvise pas : ne l’oubliez pas.

Découvrez d'autres articles


Mentions légales © Copyright