SEO_comment_rédiger_un_article_optimisé_pour_Google

SEO : comment rédiger un article optimisé pour Google ?

Vous le savez peut-être, l’utilisation des bonnes pratiques rédactionnelles et de SEO (référencement) sont primordiales pour gagner des places dans le classement de Google.

Si vous négligez ces aspects, vos contenus, vos pages et votre boutique risquent de disparaître dans les néants du moteur de recherche développé par Google.

Heureusement, vous pouvez éviter cela en suivant les techniques qu’on vous présente aujourd’hui dans cet article !

Optimisez votre article pour augmenter son score SEO

Choisir les bons mots-clés en utilisant les outils appropriés

Tout commence par rédiger un contenu qui s’inscrit dans une thématique porteuse. Une thématique qui fonctionne est une thématique sur laquelle de nombreuses requêtes sont recherchées.

Dans le domaine de la cuisine par exemple, les articles sont orientés sur des recettes que les gens recherchent beaucoup.
Mais il y a un problème : vous êtes en concurrence avec d’innombrables sites et blog.
L’astuce consiste donc à trouver une requête qui soit assez recherché par les internautes sans choisir celle qui a trop de concurrence.

Mais alors, comment reconnaître ces différentes spécificités sur une requête ?
Tout simplement : il existe de nombreux outils de référencement et d’analyse des mots-clés pour vous permettre d’établir une stratégie.
Voici quelques exemples d’outils d’analyse SEO :

  • SEMRush
  • Yoast SEO
  • Google Search Console
  • Ubersuggest
  • Yooda Insight
  • Ahrefs
  • Google Keyword planner
  • Answer the public

Dans cette liste figure tout type d’outil analyse SEO : des outils gratuits, limités, mais aussi des outils sophistiqués, qui coûtent cher… A vous de trouver celui adapté à vos besoins !

Avec ces outils, vous connaissez le volume de recherche approximatif d’un mot-clé, vous pouvez connaître le trafic de vos sites concurrents et identifier leur positionnement dans le classement de Google pour des requêtes en particulier.

En bref, ces outils apportent un tas de réponses pour trouver votre stratégie idéale de SEO.
Une fois que vos contenus intègrent des mots-clés précis, votre travail ne s’arrête pas là.

 

Créer des liens entre les pages (liens internes)

La cohérence de votre site internet est primordiale. Entendez par là que vous ne pouvez pas mélanger les thématiques de votre site à votre guise.
Mais encore plus loin que ça : vous devez relier vos contenus entre eux, en interne, avec des liens.

C’est ce qu’on appelle le cocon sémantique : Apprenez-en davantage à ce sujet en lisant notre article dédié.
Ces liens permettent à l’algorithme de Google de lier les informations entre elles pour mieux comprendre le sens / le but de votre site web.

Par exemple, prenons la thématique du SEO et plus particulièrement la rédaction d’article.
Si nous devions faire une série d’article sur la rédaction web, nous pourrions en rédiger 3 comme suit :

  1. Qu’est-ce que la rédaction web et pourquoi est-ce important
  2. Comment rédiger un article optimisé pour Google
  3. Comment la rédaction web permet de fidéliser vos lecteurs

Ces trois sujets peuvent être reliés entre eux grâce à des liens internes.
L’article n°1 redirige vers l’article n°2 et ainsi de suite. Vous avez ainsi votre premier cocon sémantique au sujet de la rédaction web.

Si ce sujet vous intéresse, vous pouvez apprendre comment vous servir de la rédaction web pour booster votre business grâce à notre formation à ce sujet.

 

Utiliser un champs lexical en adéquation avec vos objectifs

Le cocon sémantique devient solide lorsqu’il incorpore des mots-clés connexes. Par exemple, la requête « rédaction web » s’associe bien avec les requêtes suivantes :

  • Ecrire pour le web
  • Techniques d’écriture
  • Copywriting
  • Blogging
  • Rédiger des articles
  • Etc.

Lorsque vous intégrez tous ces mots-clés autour du mot-clé principal (ici « rédaction web »), vous renforcez tout le cocon sémantique et Google comprend mieux ce que vous écrivez. De ce fait, il vous positionne mieux dans ses résultats de recherche car il vous considère pertinent.

Bien sûr, la rédaction web ne s’arrête pas à la pure satisfaction de Google.
A vrai dire, le vrai but de la rédaction web est d’attirer vos futurs clients et de les fidéliser comme lecteur habitué de votre site (et vos contenus).

 

Optimisez l’expérience utilisateur avec des contenus excellents

Ecrivez du contenu pertinent pour vos utilisateurs

Pour certain cela va de soi, mais pour d’autres, il s’agit d’un réel défi.
Vos contenus doivent attirer l’œil de vos visiteurs et attiser suffisamment leur curiosité pour qu’ils s’engagent dans la lecture de vos articles.
Une fois leur curiosité capturée, votre rôle et de les faire continuer la lecture. En outre, vous devez tout faire pour les garder un maximum de temps sur le site.

Cela a un véritable intérêt : plus vos visiteurs aiment ce qu’ils lisent, plus ils vont passer de temps sur votre site web.

Ceci, mesdames et messieurs, s’appelle « le temps de session ». Google regarde le temps que passe votre visiteur sur votre site web.

Si le temps est court, Google déterminera que votre site n’est pas si pertinent que ça pour la requête concernée.

Si le temps de session est long, il valorisera votre site internet dans le classement.
C’est aussi simple que ça.

 

Hiérarchiser les informations

Vos visiteurs ne connaissent peut-être pas aussi bien que vous le sujet que vous traitez dans votre article. Vous devez donc organiser vos idées, vos informations et être pédagogique.

Un blog qui fonctionne est un blog didactique, qui prend son lecteur par la main.
Si le lecteur se perd dans ce que vous racontez il quittera la page.

D’ailleurs, si votre page n’est pas découpée en plusieurs parties distinctes, votre visiteur peut perdre patience et choisir un autre site web pour trouver sa réponse.

Votre mission est donc d’organiser logiquement votre contenu :

  • Un titre général (le titre de l’article de type H1 avec le mot-clé principal ciblé)
  • Des sous-parties (titres secondaires de type H2)
  • Des titres de paragraphes (titres de type H3 et H4 pour organiser vos paragraphes)

De cette façon, l’algorithme de Google comprend mieux ce que vous écrivez et vos utilisateurs peuvent se reporter facilement aux parties qui les intéressent le plus (tout en se repérant dans la trame principale de votre article).

 

Rester lisible et facile à survoler

Parce qu’un paragraphe long de 10 lignes ne donne pas envie, vous devez soigner la présentation de votre article ainsi que son vocabulaire.
La lisibilité est un point majeur de l’expérience utilisateur :

  • Votre police est-elle agréable à lire (pas trop étrange, inhabituelle ?)
  • Vos phrases sont-elles assez courtes ? Les mots que vous employez sont-ils faciles à comprendre ? Avez-vous simplifié la syntaxe de votre phrase au maximum ?
  • Vos paragraphes sont-ils assez aérés ? Présentent-elles une idée à la fois ?

Pour de meilleures résultats, simplifiez vos phrases.

Voici un exemple :

« Pour améliorer l’efficacité de votre écriture, vous pouvez supprimer les mots inutiles » (12 mots).

Un peu long n’est-ce pas ? Voilà une phrase qui veut dire la même chose, sans la complexité inutile :

« Rendez votre écriture efficace en supprimant les mots inutiles » (9 mots).

Sur une seule phrase, vous gagnez trois mots. Sur un paragraphe, c’est une dizaines de mots économisés.

A l’échelle d’un article entier, vous supprimez plus de 50 mots inutiles, qui ajoutent de la complexité pour rien à vos contenus.
Pensez à vous relire pour corriger ces erreurs de formulation !

Enfin, mettez en gras les mots importants pour les faire ressortir et permettre aux lecteurs de survoler facilement votre article.